top of page

Européennes 2024: liste de l' Union pour une Europe arc-en-ciel

Depuis 1988, le “Prix Sakharov pour la liberté de l’esprit” est remis chaque année par le Parlement européen à des personnes ou des organisations en lutte contre l’oppression, l’intolérance et l’injustice. Cette année, il a été décerné à Mahsa Amini et aux femmes iraniennes.


Union pour une Europe arc-en-ciel
Union pour une Europe arc-en-ciel


Union pour une Europe arc-en-ciel

Le tout premier lauréat du prix en 1988 était Nelson Mandela alors emprisonné par le régime de l’apartheid. "Mandela avait donné un nouveau sens à des mots tel que liberté, égalité, justice, et réconciliation, des mots aujourd'hui mis à mal par la montée des populisme en Europe, des mots mis à mal en France par l'extrême droite.


L'Europe est en danger face à ces dealers de haine qui veulent la détruire en favorisant la xénophobie, le racisme et l'antisémitisme. Plus que jamais nous devons combattre ce mal qui gangrène l'UE et qui met à mal le vivre ensemble. Le combat de Nelson Mandela est un exemple et résonne comme une ultime lueur d'espoir.


En effet, c'est l'essence même de la démocratie qui est en danger et dont les réseaux sociaux servent de relais aux discours populistes des dealers de haine. Les récents événements en France, dont la mort du jeune Thomas lâchement tué par un coup de couteau, voient une ultradroite gagner du terrain, des personnes stigmatisées parce que issues de l'immigration, parce que vivant dans les banlieues, parce que de confession musulmane. L'opprobre est en permanence jetée sur les quartiers déjà en proies à différente stigmatisations. 

Dans les années 1930, l'Europe a été déchirée par le nazisme et presque 100 ans après les partis d'extrême droite, se servant des questions d'immigration et de protestations, attirent un grand nombre d'électeurs en présentant une forme édulcorée du fascisme aidés par des journalistes qui sans cesse alimentent leurs sujets sur le "tout va mal" et agitant en permanence le chiffon rouge de la terreur.

Entre des responsables politiques qui souhaitent la mise en place de critères raciaux et souhaite supprimer les prénoms à consonance et d'autres qui souhaitent intégrer des quotas ou des statistiques ethniques,  cela n'est pas ans rappeler certaines méthodes utilisées contre les populations d'Afrique du Sud à l'époque de l'apartheid. 


Et c'est sans compter sur le nouveau projet de loi asile immigration qui est un projet qui s'attaque aux droits fondamentaux des personnes étrangères et qui fragilisera face aux extrémistes les personnes issues de l'immigration.  


Nous devons donc agir contre l'apartheidisation territoriale, sociale et ethnique de la France et des autres pays de l'UE. Nous devons construire une Europe arc-en-ciel très loin des obscurantismes rampants, une Europe qui réconcilie et ne divise plus, une Europe des valeurs, une Europe des nations.

Comments


bottom of page